changer

  • Vouloir se changer ou vouloir s'aimer ?

    Beaucoup d'netre nous veulent changer : physqiuement (plus mince, plus rond, plus musclé, plus fin, etc...) ou psychologiquement (moins timide, plus de confiance en soi, moins colérique, plus dynamique, moins peureux, ...) ... PLUS ou MOINS quelquechose. Cela part d'un bon élan, celui de vouloir s'améliorer, pour soi et son entourage, mais quand cela devient une lutte quotidienne et un reniement de soi, là rien ne va plus !

    On entend souvent dire "il faut s'accepter", il faut "s'aimer" ... mais alors, si je suis toujours triste ou violent, je m'accepet, et voilà, rien ne bouge.

    Eh bien étrangement, c'est en "acceptant" ou du moins en "VOYANT/OBSERVANT" (car parfois "accepter" ou "aimer" c'est trop difficile, et cela crée une lutte supplémentaire "je n'arrive pas àm'aimer, je suis vraiment nul(le) ...), en se VOYANT FAIRE ("tiens j'ai de la colère, de la tristesse, ...") et en se regardant SANS JUGEMENT, comme un ANTHROPOLOGUE observerait une nouvelle ethnie ou espèce de mammifères (ou imaginez un extraterrestre qui arriverait sur Terre et étudierait les comportements humains, sans jugements, juste avec curiosité), que l'on VA CHANGER !!!

    Et oui, en EN PRENANT LE PROBLEME DE MANIERE FRONTALE, en mode LUTTE et RENIEMENT (je suis remplie de colère, mais je ne le montre pas car je veux être quelqu'un de zen), on va se créer au mieux un ulcère à l'estomac ou des maux de dos, au pire une crise cardiaque ou encore une autre maladie que notre corps va déclencher face à ce REFOULEMENT DE NOS EMOTIONS/SENTIMENTS.

    Alors qu'en "OBSERVANT/REGARDANT" avec curiosité, et si possible avec tendresse nos réactions, on les accueille, et à force de les VOIR/ACCUEILLIR, étrangement ces émotions/réactions vont s'apaiser. La méditation, la relxation, la sophrologie, ... et toutes les méthodes douces naturelles, aident bien sûr dans ce processus.

    BREF : POUR CHANGER, NE DECIDEZ PAS DE CHANGER, MAIS OBSERVEZ-VOUS AVEC HUMOUR ET AMOUR !