Blog

  • Animation d'Atelier philosophique pour enfants !

    Lecdpp

    L'association SEVE de Frédéric Lenoir organise et promeut des ateliers philosophiques pour enfant depuis 3 ans !
    Formée par l'association, j'anime des ateliers philos en école depuis quelques semaines.

    L'objectif ? Pas de têtes pleines de connaissances théoriques, mais des têtes qui apprennent à réfléchir, à développer leur discernement, la réflexion pour devenir des citoyens acteurs et capables de vivre ensemble.

    Allez au cinéma voir "Le Cercle des petits philosophes" sortie ce mercredi 17 avril 2019 sur cette pratique !

    https://www.psychologies.com/Culture/Savoirs/Cinema/Articles-et-dossiers/Le-cercle-des-petits-philosophes-presente-par-Frederic-Lenoir

     

  • Ma participation à l'Association Ecoloris

    Lien vers le travail fait pour les enfants et partagés avec l'Association Ecoloris : une multitude de documents à utiliser pour apprendre aux enfants la relaxation et la réflexologie, avec des planches de dessin !

    https://www.ecoloris.fr/outils-pour-enfants/dossier-r%C3%A9flexologie-pour-enfant/

    Ecoloris logo

  • Le Véritable Amour ... par F. Lenoir

    Dans son livre « la puissance de la joie« , Frédéric Lenoir définit l’amour vrai ainsi :

    « À quoi le reconnait-on ? Aux mêmes signes que philia : la joie que réveille en nous la présence de l’autre, tel qu’il est, dans son authenticité, avec le plaisir que celle-ci nous procure. Au désir que nous éprouvons de le mettre en joie, de le voir grandir, être pleinement lui-même. Aimer une personne ne consiste pas à la posséder mais, au contraire, à la laisser respirer. Aimer, ce n’est pas accaparer l’autre, encore moins le rendre dépendant de soi, bien au contraire, c’est vouloir son autonomie. La jalousie, la possessivité, la peur de perdre l’autre sont des passions qui parasitent, voire détruisent la relation de couple. L’amour véritable ne retient pas, il libère. Il n’étouffe pas l’autre, il lui apprend à mieux respirer. Il sait que l’autre ne lui appartient pas, mais qu’il se donne librement. Il recherche sa présence, mais il aime aussi la solitude et les temps de séparation, car il sait que ce sont eux qui lui feront mieux encore goûter la présence de l’aimé(e). Mieux vaut éviter l’amour fusionnel, même si, bien souvent, la fusion est le type de relation de couple que vont rechercher deux individus qui manquent de sécurité intérieure. Dans sa forme la plus authentique, l’amour relie deux êtres autonomes,  indépendants, libres de leurs désirs et de leurs engagements. »

  • Vouloir se changer ou vouloir s'aimer ?

    Beaucoup d'netre nous veulent changer : physqiuement (plus mince, plus rond, plus musclé, plus fin, etc...) ou psychologiquement (moins timide, plus de confiance en soi, moins colérique, plus dynamique, moins peureux, ...) ... PLUS ou MOINS quelquechose. Cela part d'un bon élan, celui de vouloir s'améliorer, pour soi et son entourage, mais quand cela devient une lutte quotidienne et un reniement de soi, là rien ne va plus !

    On entend souvent dire "il faut s'accepter", il faut "s'aimer" ... mais alors, si je suis toujours triste ou violent, je m'accepet, et voilà, rien ne bouge.

    Eh bien étrangement, c'est en "acceptant" ou du moins en "VOYANT/OBSERVANT" (car parfois "accepter" ou "aimer" c'est trop difficile, et cela crée une lutte supplémentaire "je n'arrive pas àm'aimer, je suis vraiment nul(le) ...), en se VOYANT FAIRE ("tiens j'ai de la colère, de la tristesse, ...") et en se regardant SANS JUGEMENT, comme un ANTHROPOLOGUE observerait une nouvelle ethnie ou espèce de mammifères (ou imaginez un extraterrestre qui arriverait sur Terre et étudierait les comportements humains, sans jugements, juste avec curiosité), que l'on VA CHANGER !!!

    Et oui, en EN PRENANT LE PROBLEME DE MANIERE FRONTALE, en mode LUTTE et RENIEMENT (je suis remplie de colère, mais je ne le montre pas car je veux être quelqu'un de zen), on va se créer au mieux un ulcère à l'estomac ou des maux de dos, au pire une crise cardiaque ou encore une autre maladie que notre corps va déclencher face à ce REFOULEMENT DE NOS EMOTIONS/SENTIMENTS.

    Alors qu'en "OBSERVANT/REGARDANT" avec curiosité, et si possible avec tendresse nos réactions, on les accueille, et à force de les VOIR/ACCUEILLIR, étrangement ces émotions/réactions vont s'apaiser. La méditation, la relxation, la sophrologie, ... et toutes les méthodes douces naturelles, aident bien sûr dans ce processus.

    BREF : POUR CHANGER, NE DECIDEZ PAS DE CHANGER, MAIS OBSERVEZ-VOUS AVEC HUMOUR ET AMOUR !

  • Le mental ne peut pas nous rendre heureux !

    Si le mental pouvait nous rendre heureux, beaucoup d'entre nous seraient heureux, non ?
    Combien de fois avez-vous pris des résolutions dans votre tête ? "Je ferai du sport 3 fois par semaine, je ne mangerai plus de viande, je garderai mon calme même dans les situations conflictuelles, j'oserai dire "non", etc ... Combien de temps avez-vous tenu ?
    Votre mental ne peut aller contre des schémas, des blocages émotionnels très anciens, "engrammés" en nous depuis l'enfance ou avant !

    Les anciens disaient : "Chassez le naturel, il revient au galop !". Eh oui, c'est comme ça qu'on se retrouve le nez dans le pot de Nutella après avoir mangé de la salade pendant 3 jours ! :

    Mais alors comment faire ?
    1) Déjà, VOIR ce qui est : "Oui, j'ai des accès de boulimies, oui, j'ai des accès de colère, etc ..."
    2) Ensuite, NE PAS JUGER ce qui est : "Bon, je viens de m'avaler 4 hamburgers et 1 boite de cookies, pas la peine de s'autoflageller !" Soyez compatisant avec vous-même !
    Si vous avez eu tel ou tel comportement, c'est qu'il y a UNE RAISON ! Vous pouvez passer des heures, des mois, voire des années à comprendre pourquoi vous avez tel ou tel comportement, mais la bonne nouvelle, c'est que vous n'êtes pas obligés de comprendre ('parce que maman a été comme ça avec moi", "parce qu'on ne m'a pas assez aimé" etc). Donc bien comprendre qu'il y a UNE RAISON A VOTRE COMPORTEMENT, SANS CHERCHER FORCEMENT A LA CONNAÎTRE !
    3) SE LIBERER de l'origine du blocage, de la peur, du conditionnement : eh là, bonnes nouvelles il existe plein d'outils pour cela !
    -> REVENIR TOUJOURS A L'INSTANT PRESENT, ne pas nourrir son mental et des idées sombres : pour vous aider, concentrez-vous sur votre respiration pendant au moins 20 inspir/expirs
    -> S'OUVRIR A DE NOUVELLES POSSIBILITES, ET DONC ETRE TOUJOURS EN QUESTION OUVERTE, plutôt qu'en CONSTAT. Ex : plutôt que de dire "Je suis nul, j'ai pas osé dire "non" alors que j'avais vraiment pas envie de faire ce truc ! C'est pas possible, je suis toujours pareil, M ... à la fin, je changerai jamais ! ...". Remplacez ce long et douloureux monologue intérieur par cette petite phrase "Comment cela peut-il être encore mieux ?" C'est la fameuse phrase clé de la méthode de Gary Douglas "Access Bars ". Au lieu de vous ENFERMER dans votre peur/colère/déception/rumination, vous vous OUVREZ A DE NOUVELLES POSSIBILITES, de NOUVEAUX CHOIX !
    Il existe plein d'outils merveilleux, évidemment, mes outils de prédilection sont la réflexologie et Access Bars, mais vous pouvez trouver d'autres outils qui vous ramèneront à l'instant présent, vous permettant petit à petit de ne plus laisser le mental et les conditionnements prendre le dessus : le yoga, le tai chi, ...

    Alors, "Comment cela peut-il être encore mieux ? " :)

     

  • Et si on changeait nos voeux pour 2017 ?!

    Et si cette année, au lieu de demander, demander, demander et encore demander, vous INTERROGIEZ ?

    SI au lieu de demander quelquechose que vous désirez (un meilleur job, un meilleur mari, une meilleure femme, des enfants plus calmes et bons à l'école, plus d'argent, ...), vous laissiez l'Univers vous surprendre ! Et si vous posiez juste une question : "Comment cela peut-il être encore mieux ?", sans vous soucier de ce qui va arriver .... Alors, peut-être qu'au lieu d'obtenir ce que vous imaginiez (mais qui finalement ne vous satisfera peut-être pas, ou pas longtemps), peut-être allez-vous obtenir quelquechose que vous ne pouviez même pas imaginer !!! Lorsqu'on veut quelquechose absolument (une maison, comme ci, comme ça ...), peut-être qu'on l'obtiendra, mais est-ce que vous êtes sûr que vous serez vraiment plus heureux après, que c'est cela qui vous convient ? Et si vous aviez demandé à la place "Comment cela peut-il être encore mieux ?", peut-être que vous laissez la porte à des MILLIERS de NOUVELLES POSSIBILITES : un ami vous propose de partir en voyage autour du monde pendant 3 mois, vous rencontrez des personnes qui vous proposent de partager un grand domaine et de monter un projet d'habitat commun, etc.

    Lorsqu'on est obnubilé par l'obtention de quelquechose, on ne voit pas toutes les perles sur le côté du chemin (voir "Un indien dans la ville" :). Parfois, nous sommes comme des chevaux avec des ornières, qui ne voient que le chemin devant eux, et croient qu'il n'existe que cela. Votre mental n'invente rien, il ne peut vous proposer que des projets et des envies vus et revus ! Enlevez les ornières, et regardez d'un coup TOUS LES CHEMINS POSSIBLES, de centaines, des milliers, comparés aux 2/3 possibilités qui semblaient s'ouvrir à vous !

    Alors, "Comment cela peu-il être encore mieux ?" Répétez cette petite phrase à chaque fois que vous butez, que quelquechose vous contrarie. Votre intuition sera trop contente de prendre le relais et d'imaginer pour vous plein de possibilités extraordinaires !